Faire une recherche :  

14/8/12 Samedi 14 juillet : 3ème jour de repos à København



Le programme de notre 3 ème journée a KBH fut particulièrement copieux avec au menu la relève de la garde royale au palais d'Amalienborg, la rencontre de la très célèbre petite Sirène d'Andersen sur les quais de Langelinie, une session shooping dans Strøget. Puis après un crochet par l'auberge de jeunesse nous sommes partis nous enivrer de la chaleureuse atmosphère du parc de Tivoli avant d'aller enflammer le dance floor dans une discothèque de la capitale danoise. Un sacré programme !
 
Durant la matinée, nous étions chacun partis de notre côté pour faire nos achats de souvenirs et profiter seul de la capitale. La relève de la garde se tenant tous les jours à midi, nous avions fixé un point de rendez-vous au Palais d'Amalienborg à cette heure-ci.
 
Une fois encore, un aperçu de Strøget, la plus longue rue piétonne d'Europe.

 
La relève de la garde sur la vaste esplanade du palais d'Amalienborg.
 
La relève de la garde.

Puis, comme convenu, nous sommes allés à la rencontre de la petite sirène dont la popularité n'est plus à faire. Pour cela nous avons longé les quais de Langelinie nous offrant au passage un agréable panorama sur le front de mer.
 
Les quais de Langelinie sur lesquels on aperçoit la petite sirène.
 
 
La petite sirène (Den lille havfrue), échouée depuis 1913 sur les quais de Langelinie. Devenue un véritable symbole du tourisme copenhaguois, celle-ci représente le personnage du conte d'Hans Christian Andersen. Elle mesure 125 centimètres.

L'équipe du Danmark Rundt devant la petite sirène avec le drapeau français en ce 14 juillet.
 
Par la suite nous avons été nous ravitailler dans un restaurant afin de goûter au smørrebrød, une spécialité danoise.
 

Le Smørrebrød, l'une des rares spécialités danoises avec les recettes de poissons.
 
Puis, après une session shooping dans Strøget (achat de T-shirt, carte postale, drapeau et maillot de l'équipe de football du Danemark pour Valentin), nous sommes retournés à l'auberge de jeunesse afin de nous préparer pour la sortie nocturne.
 

Ambiance festive dans Strøget.
  
Vers 19h, nous avons été au parc de Tivoli en guise de « before » à notre soirée copenhaguoise. Au programme, restaurant italien, concert de Jazz et balade dans ce parc atypique mêlant attractions, spectacles, salles de jeu et divers lieux pour se restaurer dans un cadre assez verdoyant.
 

Un aperçu du parc de Tivoli, un parc où il règne une ambiance festive.
 

Valentin et Dimitri à Tivoli.

 
CH et Dimitri de dos à Tivoli.
 

Valentin et Dimitri jouant du xylophone à Tivoli.
 

Le parc de Tivoli de nuit.
 
Par la suite, accompagnés de nos fidèles Carlsberg et Tuborg, nous sommes partis à la conquête des soirées copenhaguoises. Notre bonheur fut trouvé au Minibar, un bar dansant aux allures de discothèque où nous avons passé la nuit jusqu'au lever du soleil vers 4h30.
 

Valentin dégustant sa Carlsberg. A noter qu'y compris la nuit, les copenhaguois se déplacent massivement à vélo.


Valentin sur le dance floor.
 

 Le Minibar de Copenhague vers 4 heures.


Un compteur de vélo vu sur le chemin nous menant vers l'auberge de jeunesse. A noter qu'à 5h11 pas moins de 1599 cyclistes avaient déjà emprunté ce passage le 15 juillet.
 

Le lever du soleil à Copenhague.
 
Rentrés à l'auberge un peu avant 6h00, nous nous sommes couchés tout de suite afin de maximiser le peu de sommeil qu'il nous restait.
 
Valentin

 


 

 
13/8/12 Vendredi 13 juillet : 2ème jour de repos à København

 

Malgré notre courte nuit (4h00 à 9h00), nous étions en pleine forme pour attaquer cette deuxième journée copenhaguoise. Et pour un vendredi 13, nous étions chanceux puisqu'un vif soleil étincelait dans le ciel danois.
 
La matinée fut assez calme puisqu'après un copieux déjeuner (pain, charcuterie, fromage, confiture, beurre, jus d'orange..) à l'auberge de jeunesse, nous prîmes le temps de passer un moment sur les ordinateurs mis à notre disposition.
 
A midi, nous partîmes pour de nouvelles aventures. Ci-dessous, le résumé illustré de cette belle deuxième journée à København.
 
Tout d'abord, nous nous sommes baladés dans le très vivant quartier de Nørrebro. Nous y avons découvert la première autoroute cyclable du Grand Copenhague à savoir l'Albertslund ruten reliant Albertslund au quartier de Frederiksberg à proximité du centre-ville et de l'Université de  København.
 
 
Une danoise à vélo sur une autoroute cyclable reliant la périphérie (Albertslund) à København.
 
Puis nous nous sommes dirigés vers le centre-ville de la capitale scandinave. A cette occasion nous avons revisité avec joie la Rådhuspladsen et Strøget avant de se diriger vers le château de Christianborg puis de rejoindre l'île de Christianhavn.
 
Voici le Sankt Jørgens Sø, localisé entre Nørrebro et le quartier central de København.
 
 
La Rådhuspladsen  que nous avons encore traversée durant ce vendredi.
 
 
A København, les parcs à vélo sont rarement vides comme vous pouvez le constater.
 

Le château de Christianborg (au fond) abritant le parlement danois.
 
 
L'île de Christianhavn n'est pas dépourvue de charmes avec ses nombreux canaux.

A Christianhavn, nous nous sommes empressés de trouver la fameuse « ville libre de Christiania » fonctionnant comme une communauté autogérée au sein de København. Possédant son propre drapeau et se considérant hors de l'Union Européenne, Christiania fut fondé en 1971 par un groupe de squatters, de hippies et de chômeurs. Le quartier compte approximativement 1 000 habitants et possède entre autres sa propre monnaie.
Mais Christiania est surtout connue et l'objet de controverses pour la culture et la vente de cannabis  qui trouve bon nombre de preneurs. 

 
L'entrée du célèbre camp hippie de Christiania sur l'île de Christianhavn.
 
A l'intérieur du quartier, régnait une ambiance assez particulière, un peu irréelle, avec notamment des vendeurs d'herbes un peu partout.
 

Les photos sont interdites dans un certain périmètre à Christiania.
 
 
Après avoir visité Christiania, nous avons enfourché des vélos gratuit spécialement prévu pour les touristes. Nous avons repris la direction du centre-ville pour une longue balade sur la petite reine.  Cela nous a permis de mieux nous immiscer dans le « copenhagen way of life ».
 

Dimitri sur un vélo de touriste près de Christiania.
 

CH également sur un vélo de touriste à côté de Christiania.


Valentin sur un vélo de touriste dans le centre-ville de la capitale danoise.

 

Un compteur de vélo sur le large boulevard Hans Christian Andersen.




Valentin dans la masse des cyclistes Copenhaguois.
 
Durant cette balade à vélo, nous avons fait la connaissance d'un personnage assez particulier que vous pouvez découvrir à votre tour en vidéo. Initialement il souhaitait réparer le vélo de Valentin qui faisait un drôle de bruit mais au bout du compte après un quasi monologue de plus d'1h on connaissait presque tout de sa vie. Au moins, ça nous aura fait un bon cours d'anglais...
 
 
Contrairement à la veille, la soirée fut plus tranquille afin d'être au top pour samedi soir. Après un excellent repas près de Strøget, nous avons sagement regagné notre pied-à-terre copenhaguois.
 
Notre repas du vendredi soir : un divin burger accompagné de succulentes frites.
 
Valentin

 


 

 
12/8/12 Jeudi 12 juillet : 1er jour de repos à København (étape 7 annulée)



Køge (que nous avons quitté le matin) en rouge ; København en rose.

La nuit passée à Køge fut particulièrement humide et à notre réveil nous prîmes sans trop hésiter la décision d'annuler la courte étape de 65 km autour de Køge et passant par l'ancienne capitale danoise Roskilde. La météo était beaucoup trop incertaine et il faut avouer que rejoindre København un peu plus tôt que prévu n'était pas pour nous déplaire après 6 jours consécutifs à sillonner le Sud du pays.
 


 
Dimitri et Valentin dans les vestiaires du Køge Stadion après s'être douchés.
 
Vers 12h30, nous avons pris la route en direction de København. Malheureusement, les conditions météorologiques étaient déplorables, et de nombreuses averses alternaient avec de rares éclaircies.
 
 

Sur l'autoroute, à quelques encablures de la capitale danoise.
 
Une fois à København, après avoir déposé quelques affaires dans la très conviviale auberge de jeunesse Sleep in Heaven, localisée dans le quartier de Nørrebro, nous sommes élancés à sa découverte. Partis sur les coups de 16h,  nous sommes revenus à l'auberge tard dans la nuit aux alentours de 4h du matin.
 
Nous avons dans un premier temps rallié la Rådhuspladsen, la somptueuse place de l'hôtel de ville de  København.
 
 
 
Une charmante Danoise accompagné d'un chien sur son vélo.
 

La Rådhuspladsen se trouve sur la gauche de la photo. On distingue d'ailleurs l'hôtel de ville et un hôtel de luxe.
 


Ce n'est pas un mythe : les Copenhaguois utilisent massivement le vélo pour se déplacer.
 
Puis, après une pause déjeuner à Burger King, nous avons emprunté la plus longue rue piétonne d'Europe et principale rue commerçante de la capitale scandinave, Strøget. A notre grande satisfaction, le ciel gris avait laissé place à un généreux soleil qui désormais brillait de mille feux sur København.
 

CH dans le magasin Lego de Strøget.
 


 

Exemple de commerce ambulant à vélo.
 
 

Strøget, un espace très prisé par les Copenhaguois mais également par les touristes.
 
En poursuivant notre balade sur Strøget, nous avons atteint Kongens Nytorv, autre grande place de København. Puis après quelques foulées, Nyhavn se présentait à nous. Avec son canal, ses animations, et ses nombreux bars, café et restaurants longeant sur les quais, c'est assurément l'un des plus beaux endroits de la capitale danoise. De plus il y règne une atmosphère des plus joviales qui rend ce lieu très attachant.
 
 Valentin, Dimitri et CH à Nyhavn.
 

Le chaleureux et coloré quartier de Nyhavn (le nouveau port) dans le centre-ville de la capitale danoise
 
Par la suite comme vous pouvez le voir sur la vidéo, nous avons longé les quais de Langelinie entre Nyhavn et la petite Sirène. Néanmoins nous ne sommes pas allés saluer cette dernière, préférant le faire un peu plus tard.
 
 
Après avoir savouré notre première pinte copenhaguoise à Nyhavn, nous avons été dîner dans un restaurant non loin de Strøget.


Dimitri et Valentin au restaurant en train de trinquer (sk
ål).

 
Après une longue virée nocturne faite de nombreuses rencontres (danois, allemands, norvégiens), de Tuborg et Carlsberg et de folles aventures, nous sommes rentrés à l'auberge de jeunesse avec toutefois la déception de ne pas avoir trouvé le désormais mythique Simons club ("Where is Simons club ?").
 
Notre séjour à København commençait sur les chapeaux de roue et ce n'était que le début... 
 
Valentin

 


 

 
Pages :<<123456789>>
 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement