Faire une recherche :  

8/8/12 Dimanche 8 juillet : 3ème étape autour de Vejle (109 km)


Vejle en rouge et Kerteminde où nous avons campé le soir en vert.

Pour notre  troisième journée en terres scandinaves, une étape en boucle autour de Vejle d'un peu plus de 80 kilomètres était prévue. Profitant d'un soleil radieux et d'une température très clémente, nous avons pu rallonger celle-ci pour finalement parcourir 109 kilomètres sur les routes vallonnées du Jylland oriental.
 


Le tracé initialement prévu qui a subi des modifications.


A notre levé vers 8h00, le soleil brillait déjà de mille feux sur le fjord de Vejle, nous offrant un petit déjeuner particulièrement agréable à Munkebjerg. Puis après avoir démonté la tente, et pris le soin de préparer nos affaires nous nous sommes élancés pour notre troisième étape danoise.


Coucher de soleil lors de notre diner sur le paisible site de Munkebjerg près de Vejle.


Notre campement dans le cadre idyllique de Munkebjerg.

Au départ de Munkebjerg, nous avons dans un premier temps rallié Vejle, ville d'environ 50 000 habitant, ancrée au fond du fjord portant son nom.


Dimitri et CH en tout début d'étape.

Puis nous avons pris la direction d'Horsens, ville natale du jeune footballeur international danois, Simon Kjaer.



Le Horsens fjord à Snaptum. Tout comme les somptueux  fjords norvégiens, les fjords danois sont le témoignage de la glaciation quaternaire (- 10 000 ans), période durant laquelle les glaciers recouvraient l'ensemble du nord de l'Europe.

Après Horsens, sur une route moins rectiligne, nous avons longé le Horsens fjord jusqu'à Snaptum où nous avons observé une première halte dans le typique port de pêche de cette localité.


Dimitri en plein étirement à Snaptum.

 

Puis nous avons repris notre chemin en direction de Juelsminde en empruntant des petites routes de campagnes. Une quinzaine de kilomètres après cette bourgade, nous avons atteint, une fois encore par des routes assez sinueuses, une plage à côté du château de Rosenvold donnant sur le Vejle fjord. Un endroit très agréable où nous avons fait une nouvelle pause.  


Dimitri et CH en pleine campagne, peu avant la seconde pause.

 
Plage de sable paisiblement ancrée au sein du Vejle Fjord.

Après ce second arrêt, nous avons conclu cette troisième tape à assez vive allure dans le but de profiter du soleil et de la plage sur l'île de Fyn en fin d'après-midi. Sur des routes rectilignes jusqu'à Vejle, nous avons bien déroulé le plus souvent au-dessus des 30 km/h de moyenne. Sur les derniers kilomètres vers Munkebjerg, nous avons ralenti l'allure pour profiter une dernière fois des paysages de forêts verdoyantes bordant le calme fjord de Vejle. 


Les derniers hectomètres de l'étape avant de revenir à Munkebjerg.

Sans perdre de temps, nous avons repris la route en direction de l'île de Fyn, seconde île du pays. Vers 18h00, Dimitri et Valentin sous un ciel malheureusement un peu plus voilé validaient leur premier bain scandinave dans les froides eaux du Kattegat (16/17°C).


           


CH, Dimitri et Valentin à la plage sur l'île de Fyn.

Sur cette plage, nous eûmes également le bonheur de profiter d'une douche. Bien que glaciale, celle-ci nous permis de nous laver un minimum.

Alors que la journée avait été particulièrement radieuse, la soirée fut d'une toute autre tournure puisque marquée par d'incessantes trombes d'eau pendant plus de 2h00. Consolation, ce dimanche soir, nous avions décidé d'aller au restaurant à Odense, troisième agglomération du pays et ville natale du célèbre romancier Hans Christian Andersen.

Ce secteur oriental de la péninsule du Jylland entre Vejle et Horsens était plutôt bien pourvu en termes d'aménagements cyclables. A Vejle et Horsens, les deux principales villes, des pistes cyclables étaient présentes. De plus aux grandes intersections, on a noté un très grand nombre de feux afin d'assurer la sécurité de tous et notamment des cyclistes. D'autre part, entre Vejle et Horsens et Juelsminde et Vejle, d'assez larges pistes cyclables sécurisées longeant le réseau routier principal existent.
 

Valentin


 


 

 
7/8/12 Samedi 7 juillet : 2ème étape d'Åbenrå à Gamborg (103 km)


L'étape reliait Åbenrå (en rose) à Gamborg (en rouge) ; le soir, nous avons campé à Vejle (en vert).
 
Pour ce deuxième jour au Danemark, le programme comprenait la première étape en ligne du tour entre Åbenrå et Gamborg sur plus de 100 km.

Le tracé initialement prévu qui a subi des modifications.

Nous avons quitté le camping de Broager dans la matinée après un entretien avec un journaliste allemand d'un quotidien germano-danois. Ensuite, à bord du véhicule, nous avons pris la direction du port de commerce d'Åbenrå pour le départ de l'étape du jour.


Les préparatifs avant le départ.

Etant en ligne, le parcours a été réalisé à deux par Valentin et Charles-Henry alors qu'il s'agissait du premier jour de repos de Dimitri. Vers 11h, le départ était donné depuis cette ville portuaire de 15 000 habitants.


CH et Valentin avant de partir.

Åbenrå, comme Sønderborg, était idéalement aménagée pour les vélos avec de larges pistes cyclables prolongées à chaque intersection par des bandes cyclables colorées. Nous en avons fait le constat dès les premiers kilomètres lors de sa traversée.


La traversée d'Åbenrå.

Il était à signaler la présence d'un aménagement assez remarquable (cf. ci-dessous). Au sein même d'un carrefour giratoire, un rond-point cyclable a été mis en place. Esthétique et bien conçu, cela permet aux cyclistes d'évoluer dans un environnement totalement indépendant du réseau routier et donc plus sécuritaire. 


Un rond-point aménagé aux cyclistes.

Sur la route de Kolding, nous avons fait une petite pause dans la ville de Trappendal située au bord du Lillebælt qui sépare la péninsule du Jylland de l'île de Fyn.


La traversée de Trappendal.

 
Puis, nous avons repris notre chemin pour Kolding. 
 
Contrairement au début de l'étape, cette partie-là était assez périlleuse pour les vélos. Seules des bandes cyclables étroites nous séparaient de la circulation. Toutefois, leur revêtement était assez épais ; ce qui contraignait les conducteurs à ne pas empiéter sur celles-ci comme cela se fait couramment en France.
 

Les bandes cyclables sur la route de Kolding.

Vers 14h, la ville de Kolding réputée pour sa talentueuse équipe de handball était le lieu de rendez-vous mi-étape avec Dimitri.

 



Le centre de Kolding - 7ème ville du Danemark avec plus de 55 000 hab.


Départ de Kolding après la pause déjeuner.

 
Après la pause déjeuner en plein coeur de Kolding, il nous restait environ 40 km pour conclure l'étape. Le point marquant de cette seconde partie du tracé était le passage sur le pont de Snoghøj. Ouvert aux cyclistes, cet édifice mesure 1 100 m de long et enjambe le détroit du Lillebælt pour rallier Middelfart et l'île de Fyn.  
 


Le pont de Snoghøj.



La traversée du pont de Snoghøj.
 
Enfin, nous avons ponctué cette étape en rejoignant le port de Gamborg avec finalement 103 km au compteur.
 
La fin de la journée a été marquée par la visite du centre de Vejle que nous avons rejoint dans le véhicule une fois l'étape clôturée. 


Le centre de Vejle.

Non loin de la 8ème ville du pays depuis laquelle une étape une boucle a été au menu du lendemain, nous avons planté notre tente dans le cadre idyllique de Munkebjerg au bord du fjord de Vejle.


Le coucher du soleil à Munkebjerg avec vue sur le Vejlefjordbroen (pont du fjord de Vejle).
 
Charles-Henry

 


 

 
6/8/12 Vendredi 6 juillet : 1ère étape autour de Sønderborg (112 km)

 

Sønderborg en rouge autour de laquelle s'est déroulée notre première étape ; Broager en vert où nous avons campé le soir.
 
Pour notre premier jour au Danemark, une étape en boucle de 106 km était programmée autour de Sønderborg. Finalement, longtemps menacée, elle s'est portée à 112 km sur un tracé totalement improvisé. A cette occasion,  nous avons pu découvrir quelques-unes des avancées danoises en matière d'infrastructures cyclables.

 

Le tracé initialement prévu qui a subi des modifications.

 
En fin de matinée, une fois notre campement rangé, une visite du bourg de Sønderborg s'imposait. Après avoir été bloqués plusieurs dizaines de minutes dans le véhicule par un défilé de chevaux, nous avons effectués quelques achats alimentaires, l'échange de nos euros contre des couronnes danoises et pris des renseignements auprès de l'office du tourisme sur les campings à proximité. 
 
La première étape du Danmark Rundt s'annonçait très incertaine compte tenu des mauvaises conditions météo de la matinée. Nous envisagions alors sérieusement de la raccourcir. 
 
L'après-midi, la pluie a cessé. Le ciel se dégageait progressivement. L'étape allait être maintenue dans son intégralité pour notre plus grand soulagement. 
 
Vers 15h30, nous nous sommes donc finalement élancés depuis le Broager Strand Camping (notre lieu de campement du soir).

Après avoir traversé Dynt et Broager sur des petites routes, nous avons  emprunté les pistes cyclables menant à Sønderborg. 
 

CH avec le road-book à l'entrée de Sønderborg que l'on distingue notamment par son église et le pont Kong Christian den X's Bro.


La traversée du bourg de Sønderborg.
 
Ensuite, nous avons pris la direction de Nordborg en passant par Augustenborg et Guderup. 
 

Si cette région est assez peu équipée en éoliennes (comparé au reste du pays), il est à souligner la présence de cette importante centrale solaire photovoltaïque. A notre passage, plus de 50 000 KWH depuis le début de l'année y avaient été produits.
 
Après avoir quittés Nordborg, nous sommes allés du côté de Dyvig - lieu-dit touristique bordant un fjord. 
 


En retrait des villes du coin, la présence du Dyvig Badehotel donne une connotation touristique à cet emplacement.


Le port de Dyvig.

Après une pause glaces à Dyvig de près de 30 minutes, il fallait repartir pour la suite du parcours de cette étape totalement improvisé. La destination suivante était Fynshav, connue pour ses ferrys qui relient le Jylland aux îles d'Ærø et de Fyn. 

 

Valentin de dos avec la mer en ligne de mire.

La route vers Fynshav était particulièrement roulante : longs faux-plat descendants avec léger vent dans le dos. Nous en avons tiré profit pour faire une pointe à 60 km/h.

Une fois sur place, nous avons fait une seconde pause afin de profiter du décor proposé.
 

Dimitri tourné vers un ferry sur le point d'arriver à quai.
 

La vue sur la côte opposée toujours depuis Fynshav.

Puis, nous sommes revenus à Sønderborg. Il était déjà près de 21h. 
 
 
Le retour à Sønderborg.

De retour au camping vers 21h15, nous avons clôturé cette première étape avec 112 km au compteur.
 
Tout au long de notre trajet, comme vous pouvez le constater sur la vidéo ci-dessous, de très larges pistes bien espacées de la circulation routière nous étaient proposées. Un véritable réseau cyclable indépendant y a été conçu pour éviter la cohabitation cyclistes-automobilistes sur les ronds-points importants. Alors que nous étions la plupart du temps en pleine campagne, 90% des routes empruntées étaient bordées de pistes cyclables. Ces dernières étaient d'ailleurs presque toujours à l'écart de la route. 
 

 
Charles-Henry

 


 

 
Pages :<<123456789>>
 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement